But first, let me take a selfie !

shutterstock_229155577 [Converti]

Phénomène global sans précédent, le selfie, ou autoportrait, consiste à prendre une photo de soi, généralement en levant et inclinant son smartphone à 45°, pour être à son avantage. 90 millions de selfies sont postés chaque jour sur les réseaux sociaux, et ça n’a pas échappé aux spécialistes de marketing digital. Retour donc sur le business de l’autoportrait.

L’explosion du Selfie

La mode de l’autoportrait a explosé en popularité en 2010 lorsque l’iPhone 4 a fait son apparition avec sa caméra frontale. Pourtant les selfies ne datent pas d’hier. Le premier est attribué à Robert Cornelius, qui, en 1839, pris une photo de lui-même devant le magasin familial en Philadelphie, bien qu’on ne sache pas s’il fut aidé par un photographe. Nombreux sont les business à voir su tirer profit de cette mode de l’autoportrait. Cette technique est judicieuse pour réussir à faire endosser les marques par des tierces personnes de façon tout à fait naturelle. Il s’agit là de publicité gratuite. D’ailleurs de nombreuses agences de marketing prônent l’utilisation des selfies dans leurs stratégies de communication.

Les réseaux sociaux : acteurs n°1 du selfie

On ne pourrait parler selfie sans invoquer le site de partage de photos Instagram. Lancé en 2010, il est coté en bourse, puis revendu à Facebook pour 930 millions d’euros. Et pour cause, l’application a trouvé son public: 70 millions de photos y sont postées quotidiennement. C’est d’ailleurs très certainement sur ce réseau social que les plus effrontés déposent leurs clichés. Une image, un filtre complimenteur, et plus qu’à attendre les mentions “j’aime”. Le compte Instagram Socality Barbie, qui détient plus d’un million d’abonnés, se moque par ailleurs de cette mode du selfie en soulignant notre manque d’humilité et notre égocentrisme. SnapChat profite également de la tendance du selfie, en offrant la possibilité de raconter des histoires à l’aide d’images. Autre mastodonte du web, il compte 100 millions d’utilisateurs et est estimé à une valeur de 15 milliard de dollars. Alors effectivement, les selfies ça rapporte.

Selfies et profits

Pour les marques, la principale façon de prendre part à l’univers du selfie sera pour les marques de créer des applications, liens ou hashtags afin d’inciter les utilisateurs à partager leurs clichés (avec leur nouvel achat). Certaines photos pouvant être virales, cela fait souvent une bonne promotion pour les marques associées. A titre d’exemple, le service de prêt à porter de luxe Net-A-Porter a lancé une application qui propose à ses utilisateurs de prendre un selfie. Celui-ci est alors mis en scène telle la une d’un magazine avec le logo PORTER et une phrase d’accroche décrivant la photo. Dans la famille des séries télévisées, la série à succès américaine, The Walking Dead a élaboré une application pour que ses partisans puissent « zombifier » leurs selfies et ensuite les partager sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag « deadyourself ». La chaîne de télévision Britannique Channel 4 a aussi utilisé le selfie pour son programme Live from Space. En effet, la chaîne a proposé aux téléspectateurs d’envoyer une courte vidéo montrant leur visage et posant une question aux astronautes. Les questions sélectionnées ont été alors diffusé durant l’émission et des astronautes y ont répondu.

Une mode pour tous?

Les nombreuses applications développées pour diffuser plus rapidement les selfies sur les réseaux sociaux ne sont pas les seules à s’être construites autour du phénomène selfie. Aujourd’hui plus besoin de présenter la fameuse perche à selfie qui apporte une meilleure stabilité et donne le bon angle pour prendre la photo. Des dizaines de milliers se sont vendues les mois derniers malgré l’interdiction de plus en plus fréquente de leur utilisation dans les musées et parc d’attraction. Bien que loin de faire l’unanimité, le selfie se démocratise. Aujourd’hui, il n’est plus réservé aux adolescentes dans leur salle de bain. Hier, les touristes asiatiques nous étonnaient avec leurs perches à selfie dont on se moquait doucement. Jusqu’où ira la folie des photos ?

Anissa Katti

 Pour en savoir plus

  • Elizabeth Day, How selfies became a global phenomenon, site du Guardian, 14 juillet 2013
  • Fanny Regnault et Rémi Pin, Le phénomène selfie: un business en plein essor, site de BFM TV, 12 mai 2014

 

 

 

2 commentaires

  1. Bonsoir, comme bien rarement à cette heure de la nuit je naviguais sur internet et soudain j’ai debarqué sur votre site internet qui m’a absolument captivée. J’ai donc pris quelques temps à lire vos papiers. Je m’exprime sur ce papier ci en particulier car j’ai l’idée que c’est votre dernière mise à jour cependant il y a un problème d’affichage sous IE9. Ce petit souci ne va pas me retenir de repasser vous lire fréquemment et pour ne pas en perdre une miette, je viens de noter le titre de votre blog sur un papier. Cordialement.

    • Bonjour Jessyca,

      Toute l’équipe du Petit Journal de l’Economie est ravie de l’intérêt que tu portes à la revue. Si toi aussi tu as envie de voir ton nom apparaître en bas d’un article, n’hésites à nous contacter pour faire partie de l’aventure. Nous prenons également note du problème sous IE9 et tâcherons d’y remédier.

      Bonne journée à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*